Elementary Generalists’ Perceptions of Integrating Physical Literacy Into Their Classrooms and Collaborating with Physical Education Specialists

Amanda Stanec, Anne Murray-Orr

Abstract


Physical education class and other physical activities at school are key places for children to develop physically literacy.  Discrepancies concerning who should teach physical education at the elementary level exist across Canada.  Some provinces have elementary classroom teachers (i.e., generalists) teaching physical education, while others employ physical education specialists at the elementary level. Furthermore, generalists have reported being overwhelmed with pressures to prepare their students for standardized tests.  Physical education specialists have reported feelings of isolation (Foran, 2006; Becky, 1995), but little research has investigated how elementary generalist teachers perceive recent curricular mandates to incorporate physical literacy concepts into their classes.  Therefore, the two-fold purpose of this study was to, 1) Explore elementary generalists’ perceptions related to integrating physical literacy concepts into their classrooms; and 2) Explore elementary generalists’ perceptions related to collaboration with physical education specialists.  Interviews with five elementary generalists were coded and data were analyzed using inductive content analysis.  Perceived barriers to implementing physical literacy in the classroom and collaborating with physical education specialists emerged. Responses also indicated a sense of hopefulness regarding the value of integrating physical literacy into elementary classrooms and greater collaboration with physical education specialists.

 

Les cours d’éducation physique et les autres activités physiques offertes à l’école sont des endroits privilégiés pour l’acquisition du savoir-faire physique chez les enfants.   D’une région à l’autre du Canada, les opinions varient à savoir qui devrait enseigner l’éducation physique à l’élémentaire. Dans certaines provinces, les cours d’éducation physique sont confiés aux enseignants titulaires  alors que dans d’autres , cette tâche revient, dès l’élémentaire,à des spécialistes en éducation physique. Par ailleurs, les titulaires disent que l’obligation de préparer leurs élèves en fonction des tests standardisés leur impose une énorme pression. Pour leur part, les spécialistes en éducation physiques affirment se sentir isolés (Foran, 2006; Becky, 1995).  Peu d’études ont été menées pour  voir ce que pensent les titulaires de l’élémentaire du nouveau mandat des programmes-cadres visant à intégrer les concepts du savoir-physique physique à l’enseignement.. Cette étude avait donc deux objectifs, soit : 1) Examiner les perceptions des titulaires de l’élémentaire de l’intégration du concept du savoir-faire physique dans leur enseignement de l’éducation physique; et 2) Examiner les perceptions des titulaires de l’élémentaire de la collaboration avec les spécialistes en éducation physique. Les entrevues menées  avec cinq enseignants titulaires de l’élémentaire ont été codées et les données soumises à une analyse de contenu inductive. Cette analyse a fait ressortir une série d’obstacles susceptibles de nuire à l’intégration du savoir-faire physique et à la collaboration avec les spécialistes en éducation physique. On a également décelé un certain  espoir en ce qui a trait à la valeur qu’il pourrait y avoir à intégrer le savoir-faire physique et à favoriser une plus grande collaboration avec les spécialistes en éducation physique.


Full Text:

PDF