Le développement d’une pensée critique chez de futur-e-s enseignant-e-s en éducation physique et à la santé

Robert Forges, Marie-France Daniel, Cécilia Borges

Abstract


Au Québec, la formation initiale à l'enseignement est orientée vers l'acquisition de compétences professionnelles permettant aux futurs enseignantes et enseignants de porter un regard critique sur leurs pratiques. L'objectif de la présente étude consistait à identifier dans quelle mesure des futurs enseignants en éducation physique et à la santé (EPS), à la fin de leurs études universitaires, parvenaient à mobiliser une pensée critique (PC). Nous nous sommes appuyés sur un modèle développemental selon lequel la PC est un processus qui présuppose la mobilisation de quatre modes de pensée (logique, créatif, responsable et métacognitive), chacun d'eux se complexifiant selon trois perspectives épistémologiques (égocentrisme, relativisme, intersubjectivité). Les données ont été collectées par le biais d'entrevues, individuelles semi-dirigées et de groupe, auprès de neuf étudiantes et étudiants. Les résultats ont indiqué que les modes de pensée logique et métacognitive des participants étaient fortement mobilisés, alors que les modes créatif et responsable étaient peu présents dans les verbatim. Par ailleurs, l'épistémologie des stagiaires chevauchait l'égocentrisme et le relativisme. L'intersubjectivité étant la perspective la plus marginalisée, nous pouvons supposer que la pensée des participants était réfléchie, mais pas encore évaluative.

 


Teacher education programs in Quebec focus on the acquisition of skills allowing future teachers to have a critical perspective on their practices. The purpose of this study was to identify how future teachers in Physical Education and Health, at the end of their program, were able to demonstrate critical thinking (CT). The study is anchored in a developmental model where CT is a process which supposes the mobilization of four modes of thinking (logical, creative, responsible and metacognitive) and three epistemological perspectives (egocentricity, relativism and intersubjectivity) for each mode. The data has been collected through idividual and group interviews with nine students. The results indicated that, the logical and metacognitive thinking modes of participants are highly mobilized, while the creative and responsible modes were less present in the verbatim. The student's  dominant epistemologies are egocentric and relativist. The intersubjectivity perspective being the most marginalized, we can assume that the thinking of participants was reflexive but not evaluative.

 



Keywords


Critical thinking; teaching training; physical education; teacher education

Full Text:

PDF